Lessive et adoucissant

Quand j’ai décidé de changer mes habitudes de consommation pour ce qui concernait les produits ménagers, la lessive a été la première chose qui a occupé mon esprit. En tant que maman, les lessives ça me connaît. Avec trois enfants (et déjà deux à l’époque de ma réflexion initiale), la machine tourne très souvent chez nous. Autant de fois où on utilisait du produit de lessive, du détachant, de l’assouplissant. Et soyons honnêtes, j’étais la pro de la maxi dose d’adoucissant, plus le parfum était enivrant, plus j’aimais ! Me coucher dans un lit propre et frais qui sentait la pêche (de synthèse), punaise c’était le pied géant. Pareil que se sécher en enfouissant sa tête dans un linge-éponge parfumé à la vanille. Le MAL quoi.

Quand nous avons eu nos deux premières filles, je faisais « attention » en n’utilisant que de la lessive « spécial bébé », hypoallergénique et tout le concert de bons slogans marketing qui te fait imaginer que tu fais forcément le bon choix. Ou pas. Pas du tout en fait.

Lors de l’atelier que j’ai suivi chez Mamie, la lessive n’était pas un des produits que nous avons fabriqué, mais elle a pourtant beaucoup occupé les discussions. Plusieurs participantes avaient déjà commencé à utiliser de la lessive fait maison, la plupart suite à des réactions allergiques à certains composants cra-cra des lessives industrielles. Le fait d’entendre des femmes en parler, être convaincues de ses bienfaits et tordre le cou aux idées reçues les plus courantes (comme : utiliser de la lessive maison encrasse le lave-linge) m’a vraiment donné l’envie de m’y mettre ! En plus le fascicule de recettes remis par Cécile Jacot, la formatrice, contenait une recette dont elle était très satisfaite.

A ce jour, je l’utilise depuis un peu plus d’un an et demi (ok, j’ai fait une ou deux petites pauses avec de la lessive écologique du commerce, je suis humaine ah ah) et personnellement j’en suis très contente. Je vous mets la recette de la lessive et de l’adoucissant ci-dessous, ainsi que quelques remarques basées sur mon expérience, histoire que vous ayez tout en main si vous décidez de vous lancer !


Recette

Lessive liquide

  • 1 litre d’eau bouillante
  • 2 CS de savon de Marseille râpé *
  • 2 CS de savon noir liquide
  • 1 CS de cristaux de soude (facultatif)

IMG_8145

Commencez par dissoudre le savon et les cristaux de soude dans l’eau bouillante. Laisser refroidir complètement, éventuellement secouer le flacon avant utilisation si un dépôt se forme au fond.

Utilisation : Mettre un verre de lessive au cœur du linge (personnellement j’utilise un de ces petits gobelets de mesure en plastique reçu avec un flacon de lessive industrielle), ajouter 1 à 2 CS de bicarbonate de soude dans le compartiment lessive.

* L’appellation « savon de Marseille » n’est pas protégée, on peut donc vendre tout et n’importe quoi sous ce nom, y compris des produits contenant de la glycérine et/ou par exemple de l’huile de palme. Faites donc très attention à acheter du véritable savon de Marseille. Personnellement, je l’achète toujours en cube « brut », avec l’indication « 72% végétal » et surtout en magasin spécialisé. Plein d’infos sur comment reconnaître le vrai savon de Marseille dans cet article très intéressant !

IMG_8139

Adoucissant

  • 2/3 de vinaigre blanc (macéré avec de la lavande ou des écorces d’agrumes ou non)
  • 1/3 d’eau
  • 10 gouttes d’huiles essentielles (HE, facultatif)

Utilisation : Verser une petite quantité dans le compartiment ad hoc.

IMG_9174.jpg


Mon expérience et les questions qu’on se pose souvent

Il est recommandé de faire tourner deux fois par an votre machine à vide, cycle long et très chaud, avec un litre de vinaigre versé directement dans le tambour.

  • Privilégiez dans toute la mesure du possible le savon de Marseille véritable en bloc. Vu les quantités utilisées, même si vous faites plusieurs litres de lessive, le râper manuellement ne sera pas une épreuve insurmontable 😉 Je le fais à chaque fois en quelques minutes avec une bête râpe à roestis ! De cette façon, en plus, les copeaux seront vraiment très fins et fonderont très rapidement dans l’eau bouillante. Avec le savon en cube, je n’ai jamais eu de problème de texture avec ma lessive, alors que j’ai eu plusieurs retours de personnes ayant utilisé du savon en paillettes (pourtant censé être véritable) dont la lessive se séparait vraiment en deux phases distinctes difficiles à remélanger par la suite.

 

  • J’utilise le savon noir de la Migros, car c’est celui que j’avais déjà chez moi avant de commencer à fabriquer la lessive. Comme je suis très satisfaite de la consistance de la recette avec celui-ci, je n’ai pas encore osé en changer… Il est vendu dans un bidon en plastique, ce qui est forcément moins top que si on peut l’acheter en vrac (si ça existe), mais à coup de quelques cuillères à soupe à chaque fois, je peux vous dire qu’il dure longtemps… et une fois fini, je réutilise le flacon pour mettre de la lessive 😉

 

  • Et l’odeur ? Et bien votre linge n’aura pas d’odeur. Enfin, il aura l’odeur de linge propre… qui en réalité n’a PAS d’odeur ! Les marques et la publicité ont réussi à nous faire croire que le linge propre sent quelque chose… mais ce n’est pas le cas ! Honnêtement, c’était la chose la plus difficile pour moi au début, étant donné mon degré d’addiction à l’odeur chimique de lessive. Mais au bout de quelques semaines, je m’y suis faite ! Si vous utilisez l’adoucissant maison au vinaigre, je vous rassure, après séchage il ne restera aucune odeur.

 

  • Sinon pour parfumer le linge, il existe apparemment des fragrances que l’on peut ajouter à la lessive (on en trouve par exemple ici). Je n’ai pas encore testé, mais j’y pense. Les fragrances ne sont pas forcément naturelles, mais il en existe des non toxiques. Vous trouverez plus d’infos là-dessus dans cet article très intéressant du blog Aly Nature.

 

  • Et les taches ? La lessive maison est-elle aussi efficace que la lessive industrielle (et le Vanish cra-cra) ? Vous vous en doutez bien, la réponse est non. Les taches tenaces de type tomates et herbe par exemple ne partent pas sans autre juste avec le lavage. Personnellement, ça ne me pose pas de problème, car pour l’instant avec trois filles, je n’ai pas énormément de taches tenaces. La tache la plus courante chez nous est la tomate / le ketchup. Si je suis à la maison, je prélave le plus rapidement la tache avec du savon au fiel de bœuf et je laisse tremper dans une bassine jusqu’à la prochaine lessive (qui n’est jamais très éloignée ;-)). Chez des amis, j’essaie de prélaver au liquide vaisselle. Mais sans cela, souvent la tache reste. J’arrive à vivre avec car ce n’est pas souvent, mais je conçois que suivant les cas, ça puisse être problématique (je pense à si j’avais trois garçons dont les pantalons seraient chaque jour couverts de taches d’herbe ah ah). Peut-être que d’autres recettes sont alors plus adaptées, mais je n’ai pas testé !

 

  • Si vous utilisez du vinaigre macéré avec de la lavande ou des agrumes pour votre adoucissant, ne vous inquiétez pas d’une éventuelle coloration, cela ne tachera pas le linge (expérience faite avec la lavande). Je ne le fais plus, car je trouve que l’odeur ne reste pas sur le linge, donc je préfère aller au plus simple.

 

  • J’ai lu que l’utilisation du vinaigre en adoucissant pouvait abîmer les élastiques. Je n’en ai pas fait l’expérience et plusieurs personnes m’ont confirmé qu’elles non plus, mais par mesure de précaution je n’utilise l’adoucissant que pour les draps et les linges.

 

  • N’hésitez pas à faire deux, trois ou quatre litres de lessive à la fois si vous avez une assez grande casserole et de quoi la stocker. Ce qui est fait n’est plus à faire !

 

  • Personnellement, je n’utilise pas d’HE, ni dans la lessive, ni dans l’adoucissant. Sans phase huileuse, elles ne se mélangent pas, leurs propriétés peuvent apparemment se dégrader à haute température et si c’est pour l’odeur, chez moi en tous cas j’ai remarqué qu’elle ne restait pas sur le linge. Les HE sont précieuses, je préfère leur réserver un autre usage. Dans tous les cas, soyez prudents et renseignez-vous avant d’en utiliser. Certaines peuvent être inadaptées aux enfants par exemple ou tacher le linge.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s