Les produits ménagers maison – On s’y met ?

Pourquoi faire ses produits maison ?

Au fil des mois, j’ai posté plusieurs recettes sur Instagram, puis sur le blog pour faciliter les recherches et les redirections en cas de demandes.

Je suis vraiment heureuse de voir que de plus en plus de personnes sont sensibles aux produits qu’elles utilisent, se rendant compte que les produits industriels sont :

  1. Nocifs pour notre santé
  2. Nocifs pour l’environnement
  3. Beaucoup trop nombreux

Le marketing nous fait croire que nous avons besoin de toute une batterie de produits, un pour chaque pièce, chaque appareil. C’est tout à fait faux en fait. D’ailleurs, nos grands-mères n’avaient pas tout ça et elles ne vivaient pas dans la crasse pour autant !

Je suis bien contente d’avoir participé à un atelier de fabrication de produits ménagers maison il y a deux ans, parce que c’est vraiment comme ça que tout a commencé. En fait, je pensais qu’il s’agissait quand même d’une science un peu complexe et qu’avant de me lancer, mieux valait avoir les conseils d’une pro. J’allais en fait découvrir que c’est quelque chose qui est vraiment à la portée de tous et qu’il n’y a pas besoin d’avoir une armoire remplie de 1012 substances exotiques pour cela ! Sans parler du fait que c’est clairement plus économique et surtout écologique (rien que ce que vous allez éviter de jeter comme flaconnage, c’est impressionnant !).

J’ai déjà publié toutes les recettes que j’utilise dans des articles dédiés. Le but de celui-ci est plus de récapituler tout ce qui est documenté sur le blog, d’indiquer quelles recettes vous ne trouverez pas et de faire quelques précisions.

Les recettes

Tout d’abord, je n’ai mis au point aucune des recettes que vous trouverez ici, mais par contre je les ai toutes testées et je ne partage que celles que je trouve efficaces et simples. On peut avoir l’impression en voyant passer certaines recettes que faire ses produits ménagers soi-même est très chronophage. Ce n’est pas du tout le cas des recettes que je partage. Si vous les testez, vous serez surpris(e) de voir à quel point ça va vite ! Une fois qu’on a toutes les recettes sous la main (ou dans la tête) – personnellement, je les ai regroupées dans un petit carnet – et qu’on a les matières premières, ça va très vite. Je les confectionne quasiment tout le temps pendant la journée, quand les enfants jouent ou même sous leurs yeux. Ce n’est pas une tâche à laquelle je m’atèle une fois les enfants couchés, parce qu’il y en a déjà bien assez d’autres !

Pour illustrer mon propos, j’ai décidé de préparer un petit tableau à double entrées qui répertorie les différentes recettes, avec deux catégories (celles qui pour moi sont les basiques, que j’utilise tout le temps, et d’autres plus spécifiques, si on veut aller plus loin dans un deuxième temps) et les matières premières qui sont nécessaires à leur réalisation. Vous pouvez ainsi voir en un coup d’œil qu’il ne faut pas 26 choses et que plusieurs ingrédients vous serviront à préparer des produits différents.

Lien vers le tableau récapitulatif

En regardant le tableau, vous vous rendrez compte que la totalité des recettes de base – à l’exception des tablettes WC – ne demandent que 2 ou 3 ingrédients (y compris l’eau!). Et pour les tablettes WC, j’utilise cette recette que j’avais apprise au cours, mais il y a des versions plus simples si vous cherchez 🙂 .

Liste des recettes disponibles sur le blog :

Sont aussi répertoriés dans le tableau les « produits » suivants, qui ne nécessitent pas de préparation particulière :

  • Détartrant (pour robinets, bouilloires, casseroles, etc.): vinaigre blanc pur ou dilué. Fonctionne aussi bien qu’un détartrant du commerce !
  • Nettoyant pour le sol : savon noir liquide, 50ml par 5 litres d’eau, ou pur en cas de grosses salissures. Fonctionne très bien également, exit le nettoyant cracra sentant la « fête des fleurs » chimique.

Voilà par contre les recettes que vous ne trouverez pas :

  • Tablettes / poudre pour le lave-vaisselle : j’ai utilisé pendant plusieurs mois une poudre du fascicule reçu en cours et puis j’ai remarqué que ma vaisselle était toute terne (pourtant je mettais bien une grosse giclée de vinaigre dans la machine à chaque lavage), mes verres marqués. Bref, ça m’a saoulée. Depuis je n’ai pas retesté d’autre recette, donc si vous avez LA recette pour personne pénible, n’hésitez pas à la partager 😉 . J’utilise les tablettes Coop Oecoplan et le rinçage de la même marque et je suis satisfaite;
  • Produit vaisselle liquide : j’ai fait plusieurs fois une recette que je trouvais tout à fait satisfaisante. Sans tensio-actifs, elle ne moussait pas, ce qui fait bizarre au début, mais dégraissait et nettoyait tout de même bien. Par contre, elle était très liquide (comme d’ailleurs aussi les recettes de savon pour les mains liquide naturelles que j’ai testées…), donc j’utilisais beaucoup de produit à chaque fois. Comme je n’étais pas 100% convaincue, je suis passée au cake vaisselle. Je le trouve plus pratique, même s’il n’est pas totalement irréprochable puisqu’il contient des tensio-actifs.

Encore quelques petites choses :

  • Faites attention aux matières premières que vous achetez, en particulier pour le savon de Marseille. Des informations plus détaillées se trouvent dans l’article sur la lessive maison. On peut obtenir des résultats très différents et potentiellement insatisfaisants si on n’utilise pas les bons produits. De même pour le savon noir, s’il est indiqué qu’il faut du savoir noir liquide (soit du savon noir qui a déjà été dilué), tenez-vous y et n’utilisez pas de savon noir « solide » 😉 ;
  • Je ne rajoute jamais d’huiles essentielles aux préparations uniquement liquides, même si elles sont indiquées dans les recettes (souvent facultatives d’ailleurs), car elles ne se mélangent pas à l’eau sans dispersant ou émulsionnant. En mettre donc dans un spray d’eau et de vinaigre n’a pas vraiment de sens, car elles resteront en surface;
  • Pour le nettoyage d’appoint des sols (pendant la semaine, hors nettoyage hebdomadaire), nous utilisons un nettoyeur vapeur, ce qui permet d’avoir un nettoyage très efficace sans utilisation de produits ménagers. Je vous en dirai plus dans un article dédié prochainement ;
  • Avant d’utiliser un produit, quel qu’il soit – industriel ou maison – , renseignez-vous s’il est adapté à vos surfaces ! Le vinaigre par exemple ne doit pas être utilisé sur des surfaces en pierres naturelles telles que le marbre; les sols en bois non traité ou huilé doivent également être traitées de manière spécifique.

* * *

Voilà, j’espère que ces petites explications vous auront donné envie de vous y mettre ou de vous y plonger encore plus 😉 . N’hésitez pas à me poser vos questions ici ou sur Instagram !

Crème à récurer maison

Crème à récurer maison

Il y a quelques semaines, je me plaignais en story que la nouvelle coiffeuse reçue par ma fille pour ses 5 ans présentait déjà plein de marques sur son joli plateau blanc. A mon sens, ce genre de marques était irrécupérable.

Apparemment, je fais partie des rares personnes qui ne savaient pas qu’en réalité, elles partent super rapidement en utilisant du « CIF », ce qu’on appelle apparemment une crème à récurer. Evidemment que je connaissais ce produit, mais je ne me rappelais l’avoir utilisé que pendant mes cours d’économie familiale à l’école secondaire, pour nettoyer ces anciennes plaques de cuisson qui avaient un plateau en inox. Bref. Même si je n’étais pas passée aux produits faits maison, je n’aurais pas eu cet article en stock.

Poursuivre la lecture de « Crème à récurer maison »

Nettoyant pour surfaces vitrées

Les vitres, ah les vitres… ne m’en parlez pas ! Les miennes sont toujours bien trop sales. Comme chez beaucoup de monde. Il faut dire que c’est pas forcément la priorité.

Pour les vitres des fenêtres, j’utilise depuis plusieurs années le nettoyeur de la marque Kärcher. Je nettoie avec ça et pour « finir », je passe un chiffon microfibres imbibé d’alcool de ménage pour enlever les dernières traces (sur les bords notamment). J’en suis vraiment satisfaite.

Par contre, dans la vie de tous les jours, j’ai quand même des surfaces vitrées à nettoyer : les différents miroirs de la maison, rapidement couverts de jolies petites traces de doigts ou éclaboussés de dentifrice en mode expert (= du haut en bas, tu sais même pas comment c’est possible) et notre table de salle à manger qui est en verre (la bonne idée. L’achat de non parents quoi). Bref.

Poursuivre la lecture de « Nettoyant pour surfaces vitrées »

Nettoyant pour le four

Oui, je sais, il paraît qu’il y a des fours qui se nettoient tout seuls comme des grands (mais ça marche vraiment ?). Mais pas le mien. Pas que je sache en tous cas. Il faudrait peut-être que je regarde le mode d’emploi une fois 😉 .

Bref, un four, ça se salit et comme on le nettoie rarement à chaque fois directement, on recuit, ça sèche, ça durcit et après c’est la cata.

Les produits industriels, il ne faut pas se mentir, si tu laisses bien agir, ça marche du feu de Dieu. Mais l’odeur horrible sur le moment et SURTOUT les premières fois où tu rallumes ton four (genre limite ça te pique les yeux) te font bien te douter de la somme de cochonneries super néfastes tant pour notre santé que pour l’environnement (sans parler dans la super bombe sous pression qu’il faudra éliminer un jour ou l’autre).

Poursuivre la lecture de « Nettoyant pour le four »

Cake vaisselle

Je pense que la majorité d’entre vous sait maintenant ce qu’est un cake vaisselle, étant donné que ça fait quelques temps qu’on en entend parler !

C’est un produit qui ne m’avait jamais fait de l’œil, mais après plusieurs tentatives pas méga convaincantes pour remplacer mon liquide vaisselle (pour le lavage à la main), je me suis dit que ça pourrait être une alternative.

Le bémol du cake vaisselle, dans la recherche de l’optimisation éternelle écologique-économique-pas mauvais pour la santé et tout et tout… c’est qu’il n’est pas fait uniquement avec des ingrédients irréprochables pour l’environnement. Oui parce que voili voilou, pour que ça mousse et que ça lave, il faut des tensio-actifs (oui oui, ce dont les shampoings solides sont bourrés !). Je ne suis pas chimiste, j’ai essayé de me renseigner un peu et en résumé, ce que j’ai compris, c’est que les tensio-actifs, ce n’est pas la panacée pour l’environnement et que c’est plus ou moins agressif pour la peau. J’ai aussi cru comprendre que le SCI (le sodium coco isethionate) était plus doux que le SCS (sodium coco sulfate). Mais il y en a qui sont encore pires. Bref, si vous voulez plus d’infos, vous en trouverez ici (attention, ça fait un peu mal aux yeux et au cerveau 😛 ). Au final, je me dis que c’est toujours moins pire qu’un truc industriel. Mais sinon j’ai longtemps utilisé le produit vaisselle Oecoplan de la Coop et j’en étais très satisfaite.

img_2885

Poursuivre la lecture de « Cake vaisselle »

Pastilles WC

Pastilles WC

Attention, article glamour en vue !

D’accord, le titre ne vend pas du rêve et pourtant, vous faites sûrement (et fort heureusement) partie des gens qui aimeraient que leur petit coin soit toujours d’une propreté irréprochable.

Comme moi, vous avez peut-être balancé dans vos toilettes moults produits plus agressifs et plus chimiquement parfumés les uns que les autres, au nom de l’hygiène. Si si, tu sais, les produits qui te piquent le nez quand tu les utilises, et les petits blocs qui te font une « belle » eau bleue… un cache-misère surtout (sans parler du fait que ça te tache ton siège WC pour toujours, mais je m’égare. Surtout que t’as vu le prix d’un siège WC Laufen ? Ah non désolée, je continue de m’égarer).

J’utilise cette recette extraite du petit fascicule reçu lors du cours suivi chez Mamie (encore et toujours) depuis des mois et j’en suis très satisfaite !


Recette

  •  4 CS d’acide citrique
  • 4 CS de bicarbonate de soude
  • 1 CS de cristaux de soude
  • 1 CC de percarbonate
  • Eau (vaporisation)

IMG_9621

Mélanger tous les ingrédients dans un bol (attention : tous les ingrédients sont biodégradables, mais les cristaux de soude sont corrosifs. Si vous envisagez de manipuler la préparation avec les mains, pensez à mettre des gants !).

Ajouter 1-2 pulvérisations d’eau / gouttes d’eau (à la cuillère) et mélangez; la préparation a un aspect sableux. Il s’agit réellement d’ajouter une très petite quantité d’eau ! Car sous l’effet de cette dernière, le bicarbonate va mousser. Donc si vous incorporez une trop grande quantité d’eau, votre mélange va beaucoup trop mousser et mettre des jours et des jours à sécher (tout en ayant débordé dix fois du moule probablement ;-)).

Remplir un moule, type moule à glaçons ou à cannelés, en silicone par exemple (évidemment, vous n’utiliserez ce moule qu’à cette fin et plus pour des préparations alimentaires !). Bien tasser. Laisser reposer quelques minutes, re-tasser si nécessaire, car un léger gonflement est possible sous l’action de l’eau avec le bicarbonate.

Laisser sécher quelques heures et démouler.

Jeter une pastille dans les WC et laisser agir un moment (personnellement je laisse entre 2h et une nuit). Passer un coup de brosse, rincer et voilà !

Attention à ne pas confondre les cristaux de soude avec la soude caustique, qui est dangereuse !

Lessive et adoucissant

Lessive et adoucissant

Quand j’ai décidé de changer mes habitudes de consommation pour ce qui concernait les produits ménagers, la lessive a été la première chose qui a occupé mon esprit. En tant que maman, les lessives ça me connaît. Avec trois enfants (et déjà deux à l’époque de ma réflexion initiale), la machine tourne très souvent chez nous. Autant de fois où on utilisait du produit de lessive, du détachant, de l’assouplissant. Et soyons honnêtes, j’étais la pro de la maxi dose d’adoucissant, plus le parfum était enivrant, plus j’aimais ! Me coucher dans un lit propre et frais qui sentait la pêche (de synthèse), punaise c’était le pied géant. Pareil que se sécher en enfouissant sa tête dans un linge-éponge parfumé à la vanille. Le MAL quoi.

Quand nous avons eu nos deux premières filles, je faisais « attention » en n’utilisant que de la lessive « spécial bébé », hypoallergénique et tout le concert de bons slogans marketing qui te fait imaginer que tu fais forcément le bon choix. Ou pas. Pas du tout en fait. Poursuivre la lecture de « Lessive et adoucissant »