Liniment fait maison et soins de bébé

Le liniment et le change de bébé

Si tu as des enfants, tu as certainement entendu parler du liniment.

Pour ma part, je n’en ai entendu parler que lorsque ma deuxième fille devait avoir 1 an et je ne sais pas pourquoi, ce nom me semblait barbare. Heureusement, j’ai pris le temps de m’y intéresser et depuis ce moment-là, bye bye lingettes cracra, on est passé du côté clean de la force !

Il faut dire que pour ma première fille (née début 2012) et pour le début de vie de ma deuxième (née fin 2013), je n’avais pas encore entamé vraiment ma réflexion sur les produits que nous utilisions. Mon aînée a donc eu droit au Mustela et Compagnie, parce que c’était ça qui « sentait bon le bébé ». Si je regrette ? Oui, mais en même temps, j’ai agi avec les informations que j’avais à l’époque, sans penser à mal.

Pour ma deuxième, je suis passée à des produits de type Weleda et au liniment que j’achetais chez Essentialis (il contient du Benzyl Benzoate, qui est un allergène, mais personnellement, nous n’avons pas rencontré de souci avec ce produit).

Pour ma troisième (née en été 2017, donc un bon petit moment plus tard), mon stade de réflexion était tout autre et je me suis dit que ce fameux liniment devait peut-être pouvoir être fabriqué maison. Pour pouvoir contrôler ses composants (car attention, les liniments « tout faits », qu’ils soient industriels ou pas, peuvent cacher des composants tout à fait étonnants et surtout bien cracra) et aussi pour des questions économiques et écologiques.

IMG_4027[4333].jpg

Poursuivre la lecture de « Liniment fait maison et soins de bébé »

Dr Working Maman et Mrs Maman à la Maison

Pourquoi cet article ?

Des mamans qui restent à la maison, en 2019, ce n’est pas le modèle qu’on rencontre le plus souvent. Il y a les familles qui n’en ont tout simplement pas les moyens. Il y a les femmes qui ont commencé une belle carrière et ne se verraient la « gâcher » pour rien au monde, à qui cet équilibre est nécessaire. Et puis ce n’est pas vraiment dans l’air du temps, ça fait un peu rétro, un peu « années 60 ». Quand on me demande ce que « fais », je vois que  ma réponse suscite une certaine approbation chez les personnes, je dirais, de l’âge de mes grands-parents. Un retour aux sources. Un trait tiré entre notre vie et celle qui a été la leur. Chez les personnes de mon âge, voire de la génération de mes parents, je remarque souvent comme un temps d’arrêt. Une sorte d’hésitation. Un sentiment mêlé de surprise et de… je ne sais pas quoi, mais pas de l’admiration en tous cas 😉 .

Il y a quelques semaines mois (oups, le temps a filé), quand je réfléchissais aux sujets « de vie » que j’aimerais bien partager avec vous, celui-ci  m’a tout de suite paru très important. Parce qu’il est probable que ma situation ne soit pas isolée. Peut-être que d’autres mamans se posent des questions ou aimeraient juste savoir « ce que ça fait », ce changement radical de situation.

L’idée de cet article n’est pas de vous convaincre que notre choix – oui, je dis « notre », parce qu’il s’agit bel et bien d’un choix de famille, de couple – est le bon. Il est le bon pour  nous, en ce moment. Pour combien de temps, je n’en sais rien. Pour toujours ? Je ne pense pas (sinon ma santé mentale va être fortement compromise 😛 ). Cela reste quelque chose de très personnel et chacun doit pouvoir faire ses choix selon ses convictions et ses possibilités. Je partage donc avec vous ci-après mon histoire, avec mon ressenti et mon avis sur la question.

Poursuivre la lecture de « Dr Working Maman et Mrs Maman à la Maison »

8 vérités de parents qui font du bien

Le parent parfait

Je me considère comme une bonne maman. Pas la meilleure que je puisse être, mais j’y travaille – on ne parle pas d’être la meilleure tout court, parce que ça n’existe pas et que c’est un but dont la recherche fait obligatoirement plus de mal que de bien. Pourquoi je me considère comme une bonne mère ? Simplement parce que je me pose des questions. J’ai envie de faire mieux. Même si souvent j’échoue, comme tout le monde. On ne vit pas dans un monde aseptisé. Il y a trop de paramètres sur lesquels on ne peut pas influer pour toujours réussir à mettre en pratique la jolie petite image ou théorie qui est là, dans notre petite tête. Quoi ? Genre la FATIGUE, la vie au milieu des cris et des disputes, notre propre éducation, les jours où on a nos règles, notre génétique, la couleur de nos chaussettes ou encore la position de Mercure par rapport à l’axe de rotation de Mars. Ou des trucs du genre.

img_2688 Poursuivre la lecture de « 8 vérités de parents qui font du bien »

Nos listes de Noël 2018

Dans quelques semaines, on sera déjà à Noël. Difficile à croire alors qu’on vient à peine de ranger les casquettes et autres chaussures légères !

Pourtant de mon côté, ça fait déjà quelques temps que je réfléchis aux cadeaux de Noël des enfants. D’autant qu’une de nos filles est née en décembre, elle a donc droit à une double ration de cadeaux… et nous à une double ration d’idées à trouver 😉 .

On n’est pas une famille minimaliste, loin de là… même si honnêtement, de ce que je vois, ce mode de vie semble avoir plein d’avantages et ne pas peser du tout aux enfants (d’ailleurs j’adore le compte Instagram d’Héloïse Weiner, que je suis depuis des années) ! Mais on réfléchit de plus en plus à l’avalanche de cadeaux que trois enfants engendrent et à l’utilité réelle de chaque présent reçu.

Poursuivre la lecture de « Nos listes de Noël 2018 »